Grippe : l’épidémie continue de progresser

Grippe, saison 2017/2018. Comme les modèles de prévision le laissant présager, l’épidémie de grippe poursuit sa route et continue de progresser dans toutes les régions. La Corse elle continue de faire exception et reste, dans l’état actuel des choses en situation préépidémique.

Du dernier bulletin épidémiologique de Santé Publique France, on retiendra essentiellement une augmentation importante des indicateurs de surveillance de la grippe, en particulier la part de la grippe dans les hospitalisations; un impact limité de l’épidémie chez les personnes âgées de 65 ans et plus; et une majorité de virus A.

grippe

pixabay

En semaine 52 (du 25 au 31 décembre 2017), le taux de consultations pour syndrome grippal estimé à partir des données du Réseau Sentinelles est de 527/100 000 habitants. La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est de 17%. Ces indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine dernière

Toujours sur la même période le réseau Oscour® a rapporté 11 462 passages pour grippe ou syndrome grippal dont 1251 hospitalisations (11%). Là encore ces deux indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine précédente. Les passages pour syndrome grippal concernent particulièrement les moins de 15 ans (49%). Les hospitalisations pour grippe affectent principalement les personnes âgées de 45 ans et plus (26% ont entre 45-74 ans et 37% sont âgées de 75 ans ou plus) ainsi que les enfants de moins de 5 ans (23%).

La « mauvaise » nouvelle c’est que selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA), l’incidence des cas de syndromes grippaux devrait continuer d’augmenter dans les prochaines semaines.

Du côté de l’Outre-Mer, notez que l’épidémie se poursuit aux Antilles, en Guyane et à Mayotte. Elle est par contre terminée à la Réunion.

Pour éviter la grippe, adoptez les gestes barrières

Lavage des mains
Pour limiter la diffusion des germes et peut être éviter de passer quelques jours au fond du lit avec de la fièvre, quelques gestes simples de prévention doivent être adoptés comme le lavage des mains plusieurs fois dans la journée. Ce geste est indispensable après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, après avoir rendu visite à une personne malade, après chaque sortie à l’extérieur et bien sûr avant de préparer les repas, de les servir ou de les prendre. Pour un bon lavage des mains, on conseille d’utiliser un savon liquide (le pain de savon n’est pas aussi hygiénique car il reste humide) pendant trente secondes et de ne pas oublier de frotter les ongles et le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les jointures des doigts et les poignets. Le séchage doit se faire avec une serviette propre ou à l’air libre. Une solution hydro alcoolique peut aussi remplacer le lavage des mains sur des mains non souillées.

Mouchoir en papier
Se couvrir la bouche dès que l’on tousse ou éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) est un bon préalable qu’il faut également transmettre aux enfants. Utiliser un mouchoir en papier à jeter dans une poubelle fermée tout de suite après usage et se laver les mains ensuite.

Port du masque
Si l’on est malade, un masque chirurgical (que vous trouverez à acheter en pharmacie) permettra d’éviter la diffusion des microbes. Il faut se laver les mains avant de le manipuler, le changer toutes les 4 heures ou dès qu’il est mouillé, ne pas le réutiliser et le jeter dans une poubelle couverte avant de se laver les mains.

Éviter…
Enfin il faut éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette…), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants.

Aérer
Enfin, pensez à aérer chaque pièce du logement tous les jours pendant au moins 10 minutes pour renouveler l’air.