Grippe A : quel bilan un an après ?


ANNONCES

Durant de nombreux mois le  virus de la grippe A/H1N1 n’a cessé de squatter la une de l’actualité santé en France comme dans le reste du monde. Un an après l’heure du bilan a sonné. Selon les chiffres fournis par l’OMS le virus H1N1 a fait 18.156 décès dans 213 pays.

Pour la France , et selon les données fournies par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), on estime qu’entre 7,7 et 14, 7 millions de personnes ont été infectées en métropole. Le nombre de décès s’établit de son côté à 312 un chiffre bien  plus faible que celui imputable à la grippe saisonnière qui chaque année fait plusieurs milliers de victimes.


ANNONCES

A cela s’ajoutent 1334 formes graves (réanimation ou soins intensifs) qui ont particulièrement touché les 15-64 ans. Toujours selon les chiffres de  l’InVs, 80% des patients en soins intensifs présentaient des pathologies associées et notamment des maladies respiratoires chroniques. Présenter une obésité morbide (avec un IMC> 40), être enceinte ou avoir moins de un an durant l’épidémie de grippe A(H1N1) ont également constitué des facteurs de risque de grippe sévère.

En ce qui concerne la vaccination les Français n’ont pas été sensibles aux messages de sensibilisation des autorités. Ainsi seuls 8 à 10% des Français se sont fait vacciner contre le virus H1N1 contre  24% des  américains  et 74% des Canadiens. Une enquête réalisée en Novembre dernier avait montré que les Français n’avait pas associé la grippe A/H1N1 à un risque majeur pour leur santé.

Ainsi  seuls 35 % des Français avaient jugé la grippe A/H1N1 comme une maladie sévère ou très sévère. Doutes sur la “sécurité” du vaccin et crainte de ses potentiels effets secondaires avaient également été évoqués par les personnes refusant de se faire vacciner.

Communiqué Inserm – Chiffres OMS – InVS


ANNONCES

Laisser un commentaire