Les grands-parents nuisent-ils à la santé de leurs petits-enfants ?

Ils nous apportent beaucoup, et notamment la sagesse et nous avons pour nos grands-parents une tendresse toute particulière. Oui mais attention préviennent aujourd’hui des scientifiques écossais. Ils nuiraient aussi à la santé de leurs petits-enfants qu’ils influenceraient par leurs “mauvaises” habitudes. Et c’est leur hygiène de vie qui est aujourd’hui pointée du doigt. Particulièrement visée l’alimentation, le tabagisme mais aussi le manque d’activité physique.

Avant d’en arriver à cette surprenante conclusion ils ont analysé les données de 56 études réalisées à ce sujet et publiés dans 18 pays différents.

Sans entrer dans les détails ils ont constaté une alimentation souvent peu équilibrée (suralimentation, alimentation trop riches en sucres ou en graisses) et un manque d’activité physique. Des facteurs qui, et on le sait depuis longtemps, favorisent le surpoids et/ou l’obésité.

A ces mauvaises habitudes s’ajoute celle du tabagisme passif, trop de grands-parents ayant pour habitude de fumer en présence de leurs petits-enfants.

Et le cocktail peut s’avérer explosif déplorent les chercheurs qui évoquent des effets dévastateurs à court terme (problème de poids, difficultés respiratoires) mais aussi à long terme. Selon leurs conclusions cette mauvaise hygiène de vie accroît le risque de développer un cancer à l’âge adulte.

“À l’heure actuelle, les grands-parents ne sont pas au cœur des messages de santé publique destinés aux parents et, à la lumière des résultats de cette étude, il est peut-être nécessaire de changer cela, étant donné le rôle prépondérant des grands-parents dans la vie des enfants” a déclaré à The Independent Stephanie Chambers, principale auteure de l’étude.

Grands-parents : il faut mieux les informer

Pour Stephanie Chambers il faut s’en inquiéter car notre société a beaucoup changé : plus de parents célibataires; des coûts de garde plus élevés; et de un nombre croissant de femmes sur le marché du travail… font que les grands-parents sont de plus en plus souvent amenés à garder leurs petits-enfants. Peut-être plus que par le passé.

Et la solution passe par des campagnes de prévention bien plus ciblées !

« Aujourd’hui, les grands-parents ne sont pas les cibles des messages de santé publique destinés aux parents et, compte tenu des résultats de notre étude, il est peut-être nécessaire de changer cela, étant donné le rôle prépondérant des grands-parents dans la vie des enfants » suggèrent les auteurs de l’étude.

Bref, mais vous l’aurez compris, les auteurs de cette étude veulent réapprendre aux grands-parents ce que veut dire une “bonne hygiène de vie” et leur faire prendre conscience de la responsabilité qui est la leur.