France : baisse de la prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants


ANNONCES

Dans le cadre de l’enquête du cycle triennal menée par la DRESS auprès d’enfants en dernière année de maternelle (année scolaire 2005-2006) il ressort que la prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants est en baisse en France. Cette baisse reste toutefois à nuancer puisque d’importantes disparités, qu’elles soient régionales ou sociales, continuent d’exister. Les inégalités sociales ont même tendance à se creuser.

Cette enquête a été menée au cours de l’année scolaire 2005-2006 auprès d’un peu plus de 23 000 enfants de grande section de maternelle des écoles publiques et privées de France métropolitaine et des DOM.


ANNONCES

On retiendra de ces résultats que c’est chez les enfants dont le père est cadre que la prévalence de l’obésité est la plus faible. Globalement surpoids et obésité ont reculé passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006 (part d’obésité 3.1%). Cette baisse a toutefois été moins forte pour les enfants scolarisés en ZEP ce qui a conduit à un creusement des inégalités sociales.

Dans le détail cette enquête nous apprend que les enfants dont le père est ouvrier sont 13,9% à présenter une surcharge pondérale (dont 4,3% une obésité) contre 8,6% (dont 1,2% une obésité) pour ceux dont le père est cadre.

Autre élément marquant les enfants scolarisés dans une école publique située en ZEP ont plus fréquemment un indice de masse corporelle supérieur à la normale que les autres enfants. Ainsi 15,9% d’entre-eux sont en surpoids, contre 11,9% pour ceux qui fréquentent une école publique hors ZEP (9,2% lorsque l’école relève du secteur privé). Cet écart est encore plus marqué pour la prévalence de l’obésité. Ces différentes parfois importantes peuvent aussi s’expliquer en partie par le niveau de revenu et la situation de précarité vis-à-vis de l’emploi des parents.

Les disparités sont également régionales avec des prévalences de surpoids nettement plus élevées dans les régions proches de la Méditerranée ainsi que dans celles les plus au nord et à l’est de la France. En 2005-2006, la prévalence du surpoids est très élevée, autour de en Alsace, Corse et Picardie (autour de 15%). En ce qui concerne l’obésité, le recul est significatif (au seuil de 10%) pour les régions Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes.

Sans réelle surprise l’enquête révèle que surpoids et obésité vont souvent de pair avec un mode de vie sédentaire, les enfants de
cinq à six ans souffrant d’obésité s’adonnant moins fréquemment aux jeux en plein air et aux activités physiques.

Cette enquête est à découvrir dans son intégralité en cliquant ici

Dossier de presse DRESS – Ministère de la Santé – Crédit photo : capture d’écran


ANNONCES