Faut-il vendre les médicaments sur internet ?




pharmacie (2)Selon une information révélée par le quotidien économique « Les Echos » le gouvernement envisagerait d’autoriser la vente en ligne de certains médicaments, ceux qui ne nécessitent pas de prescription médicale.

Pour Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des sports, cette légalisation pourrait intervenir en 2011 et aurait pour objectif de lutter contre les contrefaçons. Rappelons que chaque jour dans le monde des millions d’internautes achètent sur internet des médicaments sans savoir que dans la plupart des cas il s’agit de contrefaçons (entre 50 et 90% des médicaments vendus sur internet sont des contrefaçons (selon l’enquête « Cracking Counterfeit Europe » du laboratoire Pfizer).

L’autre objectif du gouvernement est de mettre la France en conformité avec la jurisprudence européenne qui autorise la vente en ligne des médicaments sans ordonnance. C’est d’ailleurs le cas au Royaume-Uni, en Suisse, en Allemagne ou encore en Belgique.

Histoire ne pas laisser la porte ouverte à tous les abus, la Ministre a précisé sur RTL que seuls les pharmaciens légalement installées en Europe pourront ouvrir un site de vente en ligne de médicaments. Reste à savoir si les internautes auront bien les moyens de vérifier ce qui est légal et ce qui ne l’est pas.

Rappelons que la plupart des médicaments vendus sur la toile sont dangereux pour la santé car ils n’offrent aucune garantie sérieuse sur l’origine réelle du médicament, sur son efficacité pour le traitement de la pathologie qu’il est supposé soigner, sur ses conditions de conservation durant son transport, sur la sécurité du produit, sur la qualité des matières premières utilisées, sur la présence et les quantités des substances actives, ou encore sur l’absence de substances toxiques.

Comment le consommateur va pouvoir vraiment s’y retrouver ? Le débat ne fait que commencer. En attendant d’en savoir un peu plus, n’achetez pas vos médicaments en dehors des pharmacies et des officines hospitalières, il en va de votre santé.

Laisser un commentaire