Dengue : niveau d’alerte 3 dans les Alpes-Maritimes


ANNONCES

Comme nous l’avons déjà évoqué ici même un deuxième cas autochtone de dengue a été recensé la semaine dernière dans le département des Alpes-Maritimes. Ce deuxième cas a été détecté chez un jeune homme de 18 ans qui faisait partie des proches de la personne déjà atteinte. Pour l’instant il n’y a toutefois pas lieu d’évoquer un risque d’épidémie rappelle la Préfecture des Alpes-Maritimes.

Pour autant le niveau d’alerte vient de passer au niveau 3 (sur une échelle de 0 à 5) ce qui induit la mise en place de certaines mesures comme la diffusion de documents dans les ports, les aéroports et sur le site internet de la préfecture.


ANNONCES

En attendant la campagne de démoustication se poursuit “dans les lieux où prolifèrent les moustiques ou ceux fréquentés par les personnes infectées”.

A noter qu’il reste six à sept cas suspects parmi les 13 personnes du quartier Magnan qui avaient été placées sous surveillance la semaine dernière.

Cette nouvelle information est l’occasion de revenir sur l’appel à la vigilance lancé par les autorités sanitaires auprès des habitants de la région. Il leur est notamment recommandé d’éliminer les eaux stagnantes où les moustiques pondent leurs oeufs (coupelles de pots de fleurs, gouttières…); de porter des vêtements amples et couvrants et d’utiliser des répulsifs et dormir, même pour la sieste, sous des moustiquaires pour se protéger contre les piqûres de moustique.

Dans tous les cas consultez votre médecin traitant en cas de doute. La dengue se manifeste en moyenne 5 à 7 jours après la piqûre infectante, par l’apparition soudaine d’une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C) associée à des maux de tête, des douleurs musculaires et oculaires et accompagnée d’une fatigue générale.


ANNONCES