BPA : les députés emboîtent le pas aux sénateurs


ANNONCES

A la fin du mois de mars les sénateurs se prononçaient à l’unanimité pour la suspension de la commercialisation des biberons produits à base de Bisphénol A (BPA) sur le territoire français. Aujourd’hui les députés leur ont emboîté le pas en adoptant cette proposition dans le cadre du projet de loi Grenelle 2. Aussitôt connue cette nouvelle a été saluée par le Réseau Environnement Santé qui dit se réjouir de ce vote et évoque un grand pas qui accrédite “les études scientifiques qui prouvent la toxicité du BPA lorsque les nourrissons y sont exposés par la contamination alimentaire, notamment via les biberons.

Toutefois le combat n’est pas terminé… Si le Réseau Environnement Santé parle d’une étape décisive, il rappelle que les mères sont elles-même exposées au BPA par voie alimentaire (au travers des plastiques alimentaires tels que canettes, boites de conserve, film alimentaire, bouilloire…).


ANNONCES

Le réseau appelle donc les autorités de notre pays à aller au bout de la logique en protégeant également les bébés allaités et les fœtus exposés via la contamination maternelle et réclame donc l’élimination de l’ensemble des sources d’exposition alimentaire.

Dans son communiqué de presse de ce lundi 10 mai, le RES indique qu’il continuera donc à œuvrer en faveur de l’interdiction du Bisphénol A dans les plastiques alimentaires et ce afin de protéger les personnes les plus vulnérables : femmes enceintes et jeunes enfants, en particulier les nourrissons allaités.


ANNONCES

Laisser un commentaire