Alzheimer : généralisation des maisons pour l’accueil des malades


ANNONCES

C’est dans le cadre d’une réunion sur le plan Alzheimer 2008-2012 qui s’est tenue hier à l’Elysée que le Président Français Nicolas Sarkozy a annoncé la généralisation des MAIA (maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer).

Les MAIA sont des dispositifs de proximité construits pour simplifier le parcours des personnes malades et de leurs aidants sur un territoire donné. Un an et demi après l’expérimentation de 17 sites, le succès est au rendez-vous. Les MAIA ont en effet permis de répondre directement à la majorité des situations.


ANNONCES

Ce succès en appelant d’autres, un déploiement de 35 nouveaux sites est prévu pour l’année 2011 par appel à projet (soit environ 50 sites à la fin 2011), 100 nouveaux sites en 2012 et une couverture totale du territoire en 2013-2014.

Ces 17 premières maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer ont notamment réussi à :

  • faire échanger régulièrement entre eux tous les prestataires de soins et services ;
  • proposer la même information ou réponse quel que soit l’endroit ou la personne s’adresse ;
  • diminuer le nombre d’évaluations des besoins de la personne ;
  • développer entre les services des « passerelles » (accord, organisation ou protocole partagé);
  • développer en commun les mêmes outils professionnels : fiches navettes, outils d’évaluation, type de courrier, convention, charte éthique, des critères d’orientation vers la gestion de cas…

L’occasion de rappeler les 3 priorités de plan Alzheimer qui place la personne malade et son aidant au coeur de l’action : Recherche, amélioration de la qualité de vie de la personne malade et de ses proches et changement du regard sur la maladie en en faisant en enjeu sociétal pour tous.

Le plan Alzheimer 2008-2012 se décline en 44 solutions concrètes, étalées sur 5 ans, et financées à hauteur de 1.6 milliards d’euros, dont 1.2 milliards pour le volet médico-social.


ANNONCES