À l’avenir, pour connaître votre glycémie, faites-vous tatouer !


ANNONCES

“À l’avenir, pour connaître votre glycémie, faites-vous tatouer !” par le Docteur Erard de Hemricourt. Des ingénieurs chimistes américains du très réputé M.I.T. de Boston viennent de mettre au point une nouvelle substance à base de nanoparticules qui, une fois injectées sous la peau, permettent de mesurer le taux de glucose local. En effet, ce polymère de nanoparticules de carbone présente une sensibilité particulière proportionnelle au taux de glucose contenu dans le liquide interstitiel. Lorsque les particules présentes dans le tatouage sont mises en contact avec du glucose, elles réagissent en émettant une lumière particulière dite de fluorescence qui peut ensuite être détectée au moyen d’un appareil émettant une lumière infrarouge.

La mesure de la fluorescence permet indirectement d’estimer la concentration locale de glucose. Les chercheurs ont l’intention de créer une ‘encre’ composée de ces nanoparticules qui pourrait facilement être injectée sous la peau, à l’image même d’un tatouage classique. Ce tatouage serait biodégradable avec une longévité estimée à environ 6 mois ce qui obligerait le patient à se refaire tatouer régulièrement. Le patient devrait également avoir sur lui un moniteur infrarouge (appareil portatif) afin de quantifier l’émission de la fluorescence.


ANNONCES

Bien que la technique de mesure du glucose dans le liquide interstitiel soit pour l’instant beaucoup moins précise que la lecture du glucose sanguin, cette approche a le mérite de proposer une approche novatrice évitant au patient diabétique des piqûres régulières. De plus, ce nouveau procédé a l’avantage de permettre une lecture en continu à tout moment du taux de glucose. Rendez-vous dans quelques années pour évaluer sur le terrain l’efficacité de ce produit …


ANNONCES

Laisser un commentaire