De nombreux cas de rougeole à Bordeaux




whitesessions/Pixabay

Pas moins de 77 cas de rougeole ont été recensés dans l’agglomération bordelaise depuis le mois de novembre. Ainsi, et au retour des vacances scolaires, l’épidémie de rougeole qui a touché le campus universitaire en décembre dernier, s’est étendue à l’agglomération bordelaise. Au total, 77 cas y ont été recensés dont 12 ont nécessité une hospitalisations. L’épidémie touche particulièrement les jeunes adultes et les enfants. Elle peut s’étendre rapidement puisqu’une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes.

Face à cette situation, l’agence régionale de santé (ARS, ndrl) tient à rappeler que, contre la rougeole et sa propagation, un vaccin existe. Par mesure de prévention, et pour limiter les risques d’épidémie, l’ARS invite ainsi la population bordelaise à vérifier l’état de sa vaccination et celle de ses enfants (carnet de santé, carnet de vaccination…). En cas de doute, il est fortement conseillé de consulter son médecin traitant le plus rapidement possible.

Il est en effet important de rappeler que la rougeole ne doit pas être prise à la légère. Particulièrement contagieuse, cette maladie est la plupart du temps sans gravité. Mais elle peut aussi entraîner des complications graves, voire mortelles.

Les complications les plus sérieuses sont les pneumonies et les encéphalites qui peuvent laisser des séquelles neurologiques. Lorsque la vaccination n’existait pas, environ 1 enfant sur 2000 présentait une complication neurologique après une rougeole.

Rougeole : La priorité, c’est se faire vacciner

Afin de prévenir les épidémies et garantir la couverture vaccinale de la population, le calendrier vaccinal 2017 préconise :

– Une 1ère dose du vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole à 12 mois ;
– Une 2ème dose du vaccin trivalent entre 16 et 18 mois ;

Et pour les enfants, adolescents et adultes nés depuis 1980 et n’ayant pas reçu les deux doses préconisées, un rattrapage est proposé. Il peut se faire à n’importe quel âge.

Pourquoi vacciner son enfant contre les maladies courantes de l’enfance comme la rougeole ?

Les maladies de l’enfance peuvent entraîner des complications graves. La rougeole, comme la rubéole ou les oreillons, sont des maladies infantiles très contagieuses. En l’absence de vaccination, pratiquement tout le monde «attrape» ces maladies un jour ou l’autre, souvent pendant l’enfance. Ces maladies sont le plus souvent sans gravité mais elles peuvent aussi entraîner des complications graves, voire mortelles

La vaccination permet également de protéger indirectement les nourrissons de moins de 1 an et les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées. La vaccination contre la rougeole , les oreillons et la rubéole (ROR) est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans presque 100% des cas si l’on a bien reçu les 2 doses de vaccin. Si l’ensemble des enfants et des jeunes adultes était vacciné, on pourrait espérer faire disparaitre ces maladies.

Pour plus d’infos sur la vaccination (fonctionnement, contre-indications, effets indésirables…etc), rendez-vous sur le site du ministère des solidarités et de la santé en cliquant ICI