Grippe : une rentrée des classes redoutée !




Grippe : cette 1ère rentrée des classes 2018 est particulièrement redoutée par les autorités ! Cela ne vous aura probablement pas échappé mais aujourd’hui, lundi 8 janvier 2017, c’est la rentrée des classes pour des millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens, et ce plus de deux semaines de vacances largement méritées.

pixabay

Oui depuis 15 jours l’épidémie de grippe sévit et touche toutes les régions de France Métropolitaine, à l’exception de la Corse qui se trouve en situation pré-épidémique.

Juste avant le week-end Agnès Buzyn, notre ministre de la Santé, a demandé au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de lancer en urgence une campagne d’information en prévention de cette première rentrée scolaire de 2018. Objectif : éviter que l’épidémie de grippe ne se propage davantage encore.

Pourquoi une telle crainte ? Parce que cette année l’épidémie de grippe est d’une ampleur exceptionnelle, par le nombre de cas, qui risque de dépasser ceux des deux dernières années. Ainsi, sur la seule semaine du 25 au 31 décembre 2017, près de 12 000 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal ont été rapportés par Santé publique France, dont plus de 1 250 hospitalisations.

D’autre part, et il est important de le préciser, 19% des passages aux urgences pour syndrome grippal ont concerné les moins de 15 ans, et près de 20% ont conduit à une hospitalisation. Or, le pic épidémique n’est pas encore atteint.

Pour éviter le pire le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a donc été saisi afin que ces messages de prévention sanitaire soient diffusés le plus largement possible, selon le dispositif prévu par la loi audiovisuelle du 30 septembre 1986.

En effet, et compte tenu du contexte épidémiologique et de la proximité des élèves en classes et dans les cours de récréations, les mesures de prévention contre le virus de la grippe en milieu scolaire doivent être renforcées.

Grippe : appel à la vigilance et au respect des gestes barrières

C’est pourquoi la direction générale de la Santé (DGS) en appelle aujourd’hui à la contribution de chacun pour limiter la progression rapide de ce virus : il suffit d’adopter des gestes simples pour prévenir la transmission de la maladie

Ces gestes « barrières » sont rappelés par des spots TV et radio d’urgence élaborés avec Santé publique France en cas d’épidémie de grippe de grande ampleur

Lavage des mains
Pour limiter la diffusion des germes et peut être éviter de passer quelques jours au fond du lit avec de la fièvre, quelques gestes simples de prévention doivent être adoptés comme le lavage des mains plusieurs fois dans la journée. Ce geste est indispensable après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, après avoir rendu visite à une personne malade, après chaque sortie à l’extérieur et bien sûr avant de préparer les repas, de les servir ou de les prendre. Pour un bon lavage des mains, on conseille d’utiliser un savon liquide (le pain de savon n’est pas aussi hygiénique car il reste humide) pendant trente secondes et de ne pas oublier de frotter les ongles et le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les jointures des doigts et les poignets. Le séchage doit se faire avec une serviette propre ou à l’air libre. Une solution hydro alcoolique peut aussi remplacer le lavage des mains sur des mains non souillées.

Mouchoir en papier
Se couvrir la bouche dès que l’on tousse ou éternue (dans sa manche ou dans un mouchoir à usage unique) est un bon préalable qu’il faut également transmettre aux enfants. Utiliser un mouchoir en papier à jeter dans une poubelle fermée tout de suite après usage et se laver les mains ensuite.

Port du masque
Si l’on est malade, un masque chirurgical (que vous trouverez à acheter en pharmacie) permettra d’éviter la diffusion des microbes. Il faut se laver les mains avant de le manipuler, le changer toutes les 4 heures ou dès qu’il est mouillé, ne pas le réutiliser et le jeter dans une poubelle couverte avant de se laver les mains.

Éviter…
Enfin il faut éviter de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verre, brosse à dent, serviette de toilette…), éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun) et éviter si possible d’y emmener les nourrissons et les enfants.

Aérer
Enfin, pensez à aérer chaque pièce du logement tous les jours pendant au moins 10 minutes pour renouveler l’air.

Votre enfant à la grippe ? Il doit rester à la maison

Il va de soi que si votre enfant a la grippe, vous devez impérativement le garder à la maison pour éviter qu’il ne contamine ses petits camarades

Grippe : les derniers chiffres disponibles

Rappel des derniers chiffres disponibles à propos de cette épidémie de grippe. En semaine 52 (du 25 au 31 décembre 2017), le taux de consultations pour syndrome grippal estimé à partir des données du Réseau Sentinelles est de 527/100 000 habitants. La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est de 17%. Ces indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine dernière

Toujours sur la même période le réseau Oscour® a rapporté 11 462 passages pour grippe ou syndrome grippal dont 1251 hospitalisations (11%). Là encore ces deux indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine précédente. Les passages pour syndrome grippal concernent particulièrement les moins de 15 ans (49%). Les hospitalisations pour grippe affectent principalement les personnes âgées de 45 ans et plus (26% ont entre 45-74 ans et 37% sont âgées de 75 ans ou plus) ainsi que les enfants de moins de 5 ans (23%).

Du côté de l’Outre-Mer, notez que l’épidémie se poursuit aux Antilles, en Guyane et à Mayotte. Elle est par contre terminée à la Réunion.