Près d’un français sur deux renonce à se soigner, faute de moyens




Crédits photo : ©Fotolia

Que les français n’arrivent pas à se soigner pour des raisons financières, ce n’est pas vraiment nouveau. Plusieurs études ont déjà démontré par le passé que la conjoncture économique actuelle pesait lourdement sur la consommation des soins dans de nombreux pays, y compris en France.

Une nouvelle étude confirme cette tendance. Elle a éte menée par l’institut de sondage Ipsos pour la Fédération hospitalière de France.

Si les Français considèrent que leur système de santé demeure l’un des meilleurs, sinon le meilleur du monde,  ils ont tout de même l’impression  que tous les patients ne sont pas traités équitablement : tous n’auraient pas les mêmes chances et les innovations les plus
avancées ne seraient pas proposées à tous.

92% des personnes interrogées ont par exemple le sentiment d’une médecine à deux vitesse dans laquelle les foyers les plus aisés ont plus de possibilités de se faire soigner.

Il ressort également de ce sondage, et c’est très certainement le chiffre le plus inquiétant de ce sondage, que près d’un Français sur deux a dû renoncer à des soins ou à une consultation en raison d’un coût jugé trop élevé.

L’occasion de rappeler que face à cette situation Médecins du Monde continue son combat en interpellant les membres du G20 pour que la santé, droit humain fondamental, ne soit plus un produit de luxe !