La gastro se rappelle à notre bon souvenir




©Sentinelles/Inserm

©Sentinelles/Inserm

En cette deuxième de l’année 2014, la gastro-entérite se rappelle à notre bon souvenir.

Ainsi l’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à la semaine dernière à 274 cas pour 100 000 habitants.

Une activité jugée forte par les médecins du réseau Sentinelles/Inserm même si elle se situe juste en dessous du seuil épidémique (280 cas pour 100 000 habitants).

Au niveau régional, les incidences les plus élevées ont été notées en : Bretagne (499 cas pour 100 000 habitants), Alsace (444 cas pour 100 000 habitants) et Limousin (412 cas pour 100 000 habitants).

La mauvaise nouvelle est que, selon le modèle de prévision basé sur les données historiques, le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait continuer d’augmenter et dépasser le seuil épidémique la semaine prochaine.

Concernant les cas rapportés, l’âge médian des cas était de 28 ans (de 7 mois à 89 ans) et les hommes représentaient 53% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité.

L’occasion de vous rappeler que le meilleur moyen de prévenir une gastro, c’est de se laver les mains le plus souvent possible… un geste barrière qui permet également de lutter contre les petits virus qui nous empoisonnent la vie durant la période hivernale.