L’effet de la cigarette sur le vieillissement de la peau…




Les méfaits du tabac sur notre santé ne sont plus à démontrer. Aujourd’hui des scientifiques veulent aussi retenir l’attention des consommateurs sur l’effet que peut avoir la cigarette sur le vieillissement de la peau, et plus particulièrement sur celle du visage.

Ainsi une équipe de chercheurs américains veut prouver, photos à l’appui, que la cigarette accélère le vieillissement du visage. Ils ont présenté les résultats de cette étude lors du Twins Days Festival (Ohio), le plus grand rassemblement annuel de jumeaux du monde.

Pour cela un jury composé de chirurgiens plasticiens a étudié les cas ou plutôt les photos des visages de 79 paires de jumeaux. A chaque fois, l’un fumait, l’autre non ou avait arrêté depuis plus de 5 ans. Pour information les chirurgiens sollicités ne savaient pas qui était fumeur ou ne l’était pas.

Et le verdict est sans appel : ceux qui fument paraissent plus vieux, ont davantage de rides notamment autour de la bouche et de poches sous les yeux.

Les scientifiques ont également observé un relâchement global de la peau qui chez les fumeurs perd de son élasticité, une hyper-pigmentation au niveau des paupières supérieures mais aussi la présence plus importante de bajoues.

© American Society of Plastin Surgeons

© American Society of Plastin Surgeons

Cette étude inédite montre que les effets du tabagisme sur le vieillissement de la peau du visage affectent principalement le milieu et le tiers inférieur du visage sans conséquence visible au niveau des pattes d’oie mais aussi des rides du front.

Pour le chirurgien qui a dirigé cette étude, le docteur Bahman Guyuron, ce vieillissement est la conséquence d’une réduction de l’oxygénation de la peau due au tabagisme qui entraîne un ralentissement de la circulation sanguine.

La “bonne” nouvelle c’est qu’en arrêtant les fumeurs peuvent stopper et même inverser le processus. C’est ainsi que Bahman Guyuron a déclaré “Nous disons aux fumeurs que, dès qu’ils arrêtent de fumer, leur peau, leurs poumons, leurs vaisseaux cardiaque commencent à se réparer d’eux-mêmes”.