Mal de dos : l’ostéopathie pour traiter le mal du siècle




À l’occasion de la journée mondiale de la colonne vertébrale qui s’est déroulée hier, mercredi 16 octobre 2013, l’Union Fédérale des Ostéopathes de France, rappelle que l’ostéopathie est la thérapie phare pour traiter et prévenir les maux du dos.

L’ostéopathie : une manière différente et spécifique de traiter le mal

Une personne sur deux dans le monde souffrirait de douleurs de dos au moins une fois dans l’année. Nos habitudes gestuelles, nos obligations professionnelles, les stress du quotidien, l’ergonomie de notre mobilier, une mauvaise alimentation, sont autant de causes qui entraînent des douleurs vertébrales.

L’ostéopathie est une manière différente de traiter ce mal, car elle considère, dans la majorité des cas, ce symptôme comme la conséquence d’une suite adaptive plus ou moins complexe. Par exemple, une douleur dorsale peut être liée à des maux d’estomac ou à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire.

Pour traiter ce mal, l’ostéopathie utilise une gamme d’outils thérapeutiques spécifiques allant de la manipulation aux techniques viscérales et crâniennes.

© Crédit photo : UFOF

© Crédit photo : UFOF

L’ostéopathie : une thérapie adaptée

Le praticien, grâce au diagnostic ostéopathique spécifique (D.O.S.), peut déterminer les différentes origines de la douleur et traiter les structures impliquées dans l’apparition de cette souffrance, en tenant compte de la globalité de chaque individu. Par exemple, la contrainte mécanique exercée sur la zone lombaire est majorée ou provoquée par des facteurs locaux ou éloignés de la zone douloureuse. Ces facteurs de douleurs peuvent avoir diverses origines : traumatismes crâniens, séquelles de chutes, accidents de voiture, entorses…

Ainsi, il ne faudra pas s’étonner de consulter pour le bas du dos et d’être soulagé par la correction ostéopathique d’un pied ou d’un estomac.

L’ostéopathie : une thérapie pour tous les âges

Chez l’enfant, la douleur de dos générée par le port d’un cartable trop lourd, une chute, ou une scoliose, n’est jamais à négliger.

Chez la personne âgée, les douleurs ne sont pas une fatalité, même en cas d’arthrose ou d’ostéoporose. Des techniques douces et adaptées permettront de les soulager.

Plus d’informations : www.osteofrance.com/osteopathie/maldedos/

Ceci est un communiqué de l’Union Fédérale des Ostéopathes de France