Sida : les bienfaits de la circoncision




sida-rubanrouge.Ce n’est pas la première fois que des scientifiques vante les bienfaits de la circoncision pour lutter contre l’infection par le VIH. En mai dernier des scientifiques américains confirmaient, étude à l’appui, que la circoncision pouvait efficacement protéger du risque d’infection.

Précisant qu’elle entraînait un changement de la flore microbienne du pénis ayant pour conséquence une réduction du nombre des bactéries, ils indiquaient alors que cette protection avait la faculté de réduire de près 60% le risque d’infection chez les sujets circoncis.

Par le passé, plusieurs études étaient allées dans le même sens. Dès 2005 une étude menée en Afrique du Sud avait permis de souligner l’effet protecteur de la circoncision.

Aujourd’hui c’est un programme de circoncision volontaire mené en Afrique du Sud qui confirme une diminution importante du risque d’infection.

Menée à une large échelle (20 000 circoncisions au total), cette étude a été l’occasion pour les scientifiques de constater une baisse de 57 à 61% du risque de nouvelles infections par le VIH.

Selon les chercheurs, la prévalence du VIH aurait été bien plus élevée en l’absence de ce programme (+ 28% chez les 15-29 ans). Et de préciser que cette intervention n’avait nullement modifié le comportement sexuel des volontaires.

Cité par le Nouvel Obs, le Professeur Jean-François Delfraissy, directeur de l’Agence nationale de recherche sur le Sida, s’est félicité de ces résultats et plaide en faveur d’une généralisation de la circoncision en Afrique australe et de l’Est…