Les cancers de l’œsophage, de la muqueuse normale à la tumeur




“Les cancers de l’œsophage, de la muqueuse normale à la tumeur” tel est le thème retenu de la 12ème édition de l’OESO. Elle se tiendra au siège de l’UNESCO à Paris du 27 au 30 août sous le patronage de l’UNESCO, et en coopération avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) mais aussi des intervenants de renommée mondiale.

Cliniciens, chercheurs, industriels, économistes, représentants de la société civile et des plus importants centres de recherche en oncologie… se retrouveront pour développer de la manière la plus exhaustive possible 390 questions pertinentes sur les cancers de l’œsophage au
cours de sessions interactives, de symposiums focalisés, et une série de grands forums.

A noter que Andrew W. LO, Professeur au MIT (Massachussetts Institute of Technology), conférencier invité, désigné l’an dernier sur la couverture du TIME Magazine comme l’une des “Most influential people in the world”, viendra présenter et discuter sa théorie au titre provoquant : « Comment l’ingénierie financière peut guérir le cancer » (mega funds).

oeso

L’originalité de l’OESO réside dans son approche interdisciplinaire translationnelle sur un thème unique des maladies du tube digestif supérieur, cette fois les cancers de l’œsophage (prévention, nutrition, diagnostics, traitements etc..). Son format unique consiste à réunir les meilleurs spécialistes mondiaux en oncologie (cliniciens, généticiens, chercheurs, sociétés savantes, centres de lutte contre le cancer) et de leur proposer pour ce grand congrès 390 sujets sur la thématique choisie cette année, qui seront traités pendant les 4 jours de congrès sous forme de questions-réponses, de symposiums et d’une série de grands forums portant sur les domaines des Sciences Cliniques et Fondamentales.

Cancers de l’œsophage

On estime à près de 4 300 le nombre de nouveaux cas de cancers de l’œsophage en France en 2011. Les 3/4 concernent des hommes, le plus souvent âgés de plus de 50 ans[1]. A l’échelle mondiale, selon la base de données GLOBOCAN de l’International Agency for Research on Cancer (IARC-CIRC),
le cancer de l’œsophage est au 9ème rang de fréquence parmi les sites de cancer et au 7ème rang par la mortalité.

A propos des congrès de l’OESO

Les congrès de l’OESO se sont succédé depuis 1984, d’abord tous les 3 ans, puis à un rythme biennal. Exceptionnellement, le 12ème congrès se déroulera une année seulement après le précédent qui s’est tenu à Come du 1er au 4 septembre 2012. Ils sont chacun focalisés sur une affection de l’oesophage et proposent d’aborder, tous les 2 ans, une thématique spécifique qui est disséquée et traitée selon

l’approche multidisciplinaire originale de l’OESO sous forme principalement de questions-réponses extrèmement précises dont les réponses sont données en un temps maximum de 5 minutes. Les textes correspondants sont ensuite transcrits dans un ouvrage maintenant publié par la New York Academy of Sciences et accessible sur PubMed. Ils constituent une véritable Encyclopédie de l’Oesophagologie, mise à jour par un procédé original développé par l’OESO. Ces livres constituent une bibliothèque particulièrement intéressante pour cliniciens et académiques : en ouvrant au hasard un quelconque de ces volumes, ils peuvent y trouver la réponse synthétique à une question, toujours traitée par un spécialiste de premier rang mondial, ou, parfois, trouver la réponse à une question qu’ils ne s’étaient pas posée. Plus d’informations sur : www.oeso.org

A propos de l’ OESO

Créée en 1978 par le Pr Robert Giuli, membre de l’Académie Nationale de Chirurgie, OESO (Organisation internationale d’Etudes Spécialisées sur les maladies de l’Oesophage) est une association multi-disciplinaire spécialisée dans les maladies de l’œsophage et représentée dans 85 pays. Son Comité Scientifique Permanent compte 80 membres parmi les plus grands spécialistes mondiaux représentant 19 disciplines différentes, ainsi que 14 000 membres correspondants. OESO bénéficie du patronage exceptionnel de l’UNESCO avec une Résolution, approuvée en 1999 lors de la Conférence Générale des 187 Etats membres. La Fondation OESO, domiciliée aux Hôpitaux Universitaires de Genève, a été créée en 2001 pour la promotion, dans la ligne de l’une des missions de l’UNESCO, des activités de l’OESO dans le domaine de la télémédecine et l’acquisition, la mise à jour et la diffusion des connaissances dans chacune des différentes branches de l’œsophagologie. En 2005, une Chaire UNESCO de Télémédecine pour le télé-enseignement multidisciplinaire et la création de contenu évolutif s’appuyant sur le réseau de l’OESO a été créée sur le socle de la Fondation OESO (Health Operating Polydisciplinary Expertise Services, HOPES).

[1]Source : La prise en charge du cancer de l’œsophage janvier 2012 par HAS et l’institut National du cancer