C’est la semaine nationale de sensibilisation à l’hémochromatose




affiche 2013-hemochromatoseDepuis lundi, et jusqu’au 1er juin, se déroule en France la semaine nationale de sensibilisation à l’hémochromatose. Si elle est peu connue, l’hémochromatose est pourtant la maladie génétique la plus fréquente en France. 1 personne sur 300 en est atteint sans le savoir, soit près de 200 000 patients, et 2000 en meurent chaque année.

L’hémochromatose est due à la surcharge en fer de l’organisme. Si la maladie n’est pas détectée et traitée suffisamment tôt, le corps, attaqué par le fer, développera de l’arthrose, une cirrhose, un diabète, des cancers…

Or, un simple dépistage pratiqué entre 20 et 35 ans permettrait un traitement accessible, la disparition de la plupart des symptômes et l’espérance d’une vie normale.

Sauver sa santé et celle de sa famille en faisant doser sa surcharge en fer par une prise de sang adaptée, tel est le message que souhaite dispenser l’Association Hémochromatose France à l’occasion de cette Semaine Nationale de Sensibilisation à l’Hémochromatose.

Elle se veut avant tout être une prise de conscience collective. Ainsi professionnels de la santé, politiques, grand public, tous sont invités à découvrir la maladie et ses symptômes dans le but de soulager les personnes qui souffrent de fatigue physique ou psychique, de diabète, de certains troubles cardiaques (tachycardie, insuffisance cardiaque…), du foie (cirrhose, cancer), ayant des problèmes osseux (douleurs articulaires, chondrocalcinose, ostéoporose…), de la peau (mélanodermie diffuse), des troubles sexuels (ménopause précoce, impuissance, perte de libido, troubles de l’érection)…

Un seul mot d’ordre pour cette semaine de sensibilisation : sauver sa santé et celle de sa famille en pratiquant le dépistage de la maladie, le plus jeune possible.

Trop de fer, c’est l’enfer !

Crédits/Source : Association Hémochromatose France