Le vaccin contre la grippe a été moins efficace




© OMS 2012

© OMS 2012

Cette année la grippe a décidé de suivre le général hiver en jouant les prolongations. Il y a quelques semaines à peine, le Docteur Thierry Blancho, responsable du réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, indiquait d’ailleurs que cette épidémie de grippe saisonnière pourrait être la plus longue jamais observée en France métropolitaine.

Aujourd’hui on apprends, via une étude européenne relayée par le Nouvel Obs, que le vaccin contre la grippe a été moins efficace cette année.

Ainsi, et selon des experts de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC), l’efficacité du vaccin n’a été que de 50% cette saison (ndrl 2012-2103). Habituellement ce taux dépasse les 70% !

Une baisse sensible qui constitue une première dans l’histoire des vaccins commercialisés.

Et c’est un défaut dans le processus de préparation du vaccin qui en serait la cause. Une mutation de l’une des 3 souches vaccinales composant le vaccin de cette année (la souche H3N2) a rendu le vaccin inadapté dès sa commercialisation.

Quelles conséquences ? Pour l’instant bien difficile à dire. Cité par le Nouvel Obs, le Professeur Bruno Lina, le directeur du centre national de référence de la grippe, précise qu’il n’est pas impossible que l’on constate un “impact en terme d’excès de mortalité observé au cours de l’épidémie de grippe” notamment chez les personnes âgées.