Décès d’un bébé in utero – l’AP-HP diligente une enquête médicale et administrative




Suite à la mort in utéro d’un fœtus à terme, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris diligente une enquête médicale et administrative exceptionnelle.

Une patiente suivie à la maternité de Cochin – Port Royal (AP-HP) s’est présentée dans la nuit du 31 au 1er février avec un fœtus mort in utéro à terme. Elle était venue le 29 et le 31 janvier pour examen et déclenchement de l’accouchement. Après examen médical, il lui avait été dit qu’elle pouvait retourner à son domicile.

Le conjoint a été immédiatement reçu par les responsables médicaux et la direction du groupe hospitalier. Il convient maintenant de déterminer pour quelles raisons cette femme a été renvoyée à son domicile, s’il y avait un manque de lits à Port-Royal et pourquoi la patiente n’a pas été transférée dans une autre maternité. Les premiers éléments de compréhension sont attendus pour demain en fin de journée. Par ailleurs, la directrice générale et le président de la Commission Médicale d’Etablissement ont diligenté une enquête médicale et administrative avec des experts pluridisciplinaires tant internes qu’externes pour faire toute la lumière sur les causes de ce décès. Les résultats complets de cette enquête sont attendus d’ici un mois.

L’AP-HP et les équipes locales s’associent pleinement à la douleur de la famille et au désarroi des personnels. La direction de l’hôpital reste à l’entière disposition de la famille. Un  comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) local extraordinaire sera réuni en début de semaine et un soutien psychologique sera proposé aux équipes dès lundi matin.

Chiffres clés 2012 – Maternité Cochin-Port Royal
Maternité de niveau 3 ouverte en février 2012

Plus de 5000 naissances
105 lits d’obstétrique / 59 sages-femmes
40 lits et places en gynécologie

A l’AP-HP
13 maternités / 38 000 naissances / 710 lits

Article de CHU Réseau, toute l’actualité des CHU – Tous droits de reproduction réservés