Mutuelles santé : les internes opposés aux parcours de soins




Crédits photo : ©Fotolia

Alors que les députés viennent de voter une loi permettant aux mutuelles santé de mettre en place des réseaux de soins, les internes, chefs de clinique et assistants souhaitent de nouveau exprimer leur vive inquiétude à ce sujet.

Constatant que nombre de parlementaires, quel que soit leur bord politique, avaient exprimé des réserves importantes sur cette proposition de loi, ils dénoncent une loi adoptée sans aucune garantie quant à l’absence de remboursement différencié pour les patients, cela malgré les propos de la Ministre de la Santé.

Les jeunes médecins et pharmaciens, représentés par l’inter Syndicat National des Internes des Hôpitaux (ISNIH), s’alarment ainsi de voir menacés l’accès aux soins de leurs patients ainsi que l’indépendance et la qualité de l’exercice libéral de demain.

Pour eux, et malgré les propos rassurants du gouvernement et de certaines mutuelles santé, ceux qui cherchent à ériger les mutuelles en chevaliers blancs de la protection sociale sont en réalité en train de mettre à mal notre système de santé, juste et solidaire, et trompent les Français.

Dénonçant la création d’une médecine à plusieurs vitesses, les syndicats ISNIH, ISNCCA et FNSIP précisent qu’ils sont en train de réfléchir à la suite à donner à leur mouvement après le vote de cette loi… tout en rappelant que le préavis de grève du 12 novembre n’a toujours pas été levé.