Internes et chirurgiens sont en grève




Les internes comme les chirurgiens en ont assez de leurs conditions de travail et le font savoir.  Ensemble ils appellent à une grève illimitée à partir d’aujourd’hui.

Chez les internes comme chez les chirurgiens, c’est la  signature de l’avenant n°8 portant sur les dépassements d’honoraires qui pose problème.

Pour l’intersyndicat national des internes des hôpitaux (ISNIH)  les termes en sont plus que mitigés notamment vis à vis des jeunes.

Evoquant l’insuffisance de l’association active des structures jeunes au processus décisionnel, l’ISNIH demande à être associée pleinement à la signature de ladite Convention, afin de veiller notamment à une rémunération juste pour tous.

L’ISNIH souhaite également alerter les tutelles du malaise existant chez les internes concernant leurs conditions de travail et de formation.

Chez les chirurgiens, on dénonce un avenant qui empêche toute revalorisation des actes avant 2015 et la disparition progressive des dépassements d’honoraires.

D’autre part plusieurs syndicats de chirurgiens déplorent le fait que les sanctions seront du seul ressort des caisses alors que seul le conseil de l’ordre est habilité à juger des médecins.