Cancer du bitume : Eurovia prend acte




Comme indiqué précédemment la société de travaux publics Eurovia (groupe Vinci) a donc été jugée coupable de « faute inexcusable après qu’un ouvrier du bitume ne décède des suites d’un cancer de la peau en 2008.

Mardi la cour d’appel de Lyon a condamné la société Eurovia à verser 2000.000 euros de dommages et intérêts à la famille de cet ouvrier décédé le 3 juillet 2008.

Dans un communiqué de presse la société Eurovia dit avoir pris acte de cette décision qui reconnaît la maladie professionnelle de Monsieur Francisco Andrade Serrano et retient une « faute inexcusable » de l’employeur.

Et de souligner que “la « faute inexcusable » de l’employeur pour l’exposition d’un salarié aux rayons UV du soleil, telle que reconnue par la Cour, est un cas tout à fait inédit et qu’aucune entreprise n’avait en effet été condamnée pour ce motif jusqu’à aujourd’hui”.

Eurovia précise qu’elle va désormais examiner attentivement les détails de la décision en vue d’un pourvoi.

En conclusion la société précise qu’elle a “toujours agi dans un souci constant de transparence et de recherche de la vérité, afin de mieux prévenir, accompagner et informer, en permanence, ses 22 000 employés en France et ses 40 000 collaborateurs dans le monde.