Mediator : des perquisitions au Ministère




Selon les informations de RTL plusieurs administrations dépendant du ministère de la Santé ont fait l’objet aujourd’hui de perquisitions dans le cadre du scandale sanitaire du Mediator.

La célèbre station de la rue Bayard indique qu’ont été concernées la direction générale de la Santé, la direction de la Sécurité sociale et la Haute autorité de la santé.

Ces perquisitions sont menées par les enquêteurs de la Direction nationale d’investigations financières et fiscales de la police et de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique.

Pour les juges parisiens chargés de l’enquête elles sont la suite logique de l’enquête qui est actuellement menée après la mise en examen de Jacques Servier. Elles ont pour but d’étayer les soupçons d’une éventuelle prise illégale d’intérêt mais aussi faire toute la lumière sur “les conditions dans lesquelles ont été décidées les autorisations de mises sur le marché de ce médicament jusqu’en 2009.

En septembre 2011 Jacques Servier était en examen pour “obtention indue d’autorisation, tromperie sur la qualité substantielle, tromperie sur la qualité substantielle avec mise en danger pour l’homme et escroquerie”.

Quant aux sociétés du groupe (Laboratoires Servier, Laboratoire Servier industries, Biopharma, Oril industrie et SAS Servier) elles étaient mises en examen pour obtention indue d’autorisation et escroquerie.