Marisol Touraine veut des salles de shoot




En juillet 2010, lors de la 18e Conférence internationale sur le sida, Roselyne Bachelot-Narquin indiquait qu’elle prenait en considération la recommandation de l’expertise collective de l’Inserm favorable à la mise en place expérimentale de « centres d’injections supervisés » appelées aussi « salles de shooting ».

Quelques semaines plus tard le Premier Ministre de l’époque (ndrl :  François Fillon) désavouait sa Ministre en déclarant : “Ses salles ne sont “ni utiles, ni souhaitables” (…) la priorité de Matignon est de réduire la consommation de drogues, non de l’accompagner, voire de l’organiser”.

Hier la nouvelle Ministre de la Santé Marisol Touraine a relancé le débat indiquant qu’elle formulait le souhait d’une expérimentation de ces salles de consommation de drogue d’ici à la fin de de cette année.

“J’espère que des expérimentations pourront être annoncées avant la fin de l’année (…) je suis en train de regarder les conditions dans lesquelles cela peut se faire”

Et de préciser que certaines municipalités, de droite comme de gauche, étaient déjà prêtes à s’engager pour accueillir ces « centres d’injections supervisés ».

Il y a quelques mois déjà l’Inserm rappelait que ces structures d’accueil existent déjà dans 8 pays Européens et permettent aux toxicomanes de s’administrer leur drogue “de façon plus sûre et plus hygiénique, sous la supervision d’un personnel qualifié”.

Dans les pays qui les ont déjà adoptés, aucun cas d’overdose mortelle n’a été recensé pour le moment.