Vaccin contre la dengue : un premier essai efficace




Crédit photo : ©James Gathany/CDC

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY), annonce  la publication en ligne dans le Lancet des résultats de l’étude clinique montrant que son candidat vaccin est capable de protéger contre la maladie causée par trois types du virus de la dengue. Les résultats de cette étude d’efficacité, la première au niveau mondial, confirment l’excellent profil de tolérance du candidat vaccin de Sanofi Pasteur.

« La complexité de l’infection par le virus de la dengue a freiné la recherche vaccinale depuis des dizaines d’années. C’est la première fois, en 50 ans de recherches sur la dengue, que je vois un vaccin capable de protéger un grand nombre d’enfants contre la maladie causée par les virus de la dengue. Mieux encore, ce vaccin répond aux plus hautes exigences de sécurité, » a déclaré le Dr Scott Halstead, de l’Institut International du Vaccin, à Séoul, en République de Corée. « Ces résultats apportent un espoir aux millions de parents dont les enfants courent le risque d’être atteints de la forme grave de la dengue, maladie potentiellement mortelle qui nécessite souvent une hospitalisation. »

L’analyse complète de l’efficacité du vaccin contre chacun des sérotypes, reflétant les conditions de la vie réelle (analyse en intention de traiter), a montré que l’efficacité du vaccin était de 61,2% contre le type 1 du virus de la dengue, de 81,9% contre le type 3 et de 90% contre le type 4. Un des types du virus de la dengue (sérotype 2) a échappé au vaccin. Des analyses sont en cours pour comprendre l’absence de protection contre le sérotype 2, dans le contexte épidémiologique particulier de la Thaïlande.

« Ayant travaillé dans la recherche sur la dengue pendant plus de 40 ans, principalement sur la prévention et le contrôle de la maladie, c’est très exaltant pour moi de voir un candidat vaccin sûr qui apporte une protection contre 3 des 4 sérotypes de la dengue, » a déclaré le Professeur Duane Gubler (Programme Maladies infectieuses émergentes, Ecole de médecine de l’Université nationale de Singapour Duke-NUS). « La dengue est un grave problème de santé publique pour plus de la moitié de la population mondiale et une cause majeure d’hospitalisation et de décès chez les enfants dans les pays endémiques. Comme la lutte contre les moustiques n’a pas permis de contrôler la maladie, un vaccin efficace sera un moyen essentiel pour changer la vie de millions de personnes vivant dans les pays touchés par la dengue. Je vois ce succès comme le début d’une nouvelle ère pour le contrôle efficace de la maladie. »

Selon le Dr Roberto Tapia Conyer, Directeur général de l’Institut Carlos Slim pour la santé, ancien sous-secrétaire de la santé au Mexique, « Les résultats de ce vaccin contre la dengue ouvrent d’importantes perspectives alors que la maladie gagne du terrain et qu’il n’existe pas de traitement spécifique. Le travail va continuer pour étudier ce vaccin et la circulation des virus de la dengue à travers le monde. D’ici là, les spécialistes de la santé publique peuvent déjà identifier les meilleures stratégies d’immunisation et se préparer à mettre en place des campagnes de vaccination dans les pays lourdement frappés par la dengue. »

La caractéristique de l’épidémiologie de la dengue est la prévalence relative des différents types de virus dans une région donnée qui évolue au cours du temps. De larges essais cliniques de phase III du candidat vaccin de Sanofi Pasteur, portant sur 31 000 enfants et adolescents, sont en cours dans 10 pays d’Asie et d’Amérique latine. Ces études vont générer des données complémentaires importantes au sein d’une population plus large et dans différents contextes épidémiologiques, ce qui permettra de définir les meilleures conditions pour mettre en place des programmes de vaccination visant à protéger la population exposée à la dengue.

A propos de l’étude : l’étude a porté sur 4 002 enfants âgés de 4 à 11 ans dans le district de Muang (province de Ratchaburi), en partenariat avec l’Université Mahidol et sous le patronage du ministère thaïlandais de la Santé. Le candidat vaccin de Sanofi Pasteur est un vaccin vivant atténué. Le schéma de vaccination comporte 3 doses, administrées à 6 mois d’intervalle (à 0, 6 et 12 mois).
Source : communiqué de presse Sanofi Pasteur