Certains produits laitiers bénéfiques contre les AVC




© Lucien Monfils (cc 2.0)

Alors que le nombre de patients hospitalisés suite à un AVC (accident vasculaire cérébral) est orientée à la hausse selon une récente étude menée par l’Institut de veille sanitaire, des chercheurs Suédois affirment aujourd’hui que les laitages et fromages maigres permettraient d’en réduire le nombre.

C’est le Parisien qui s’est fait l’écho en France de cette étude des chercheurs du Centre de recherche et d’information nutritionnelles (Cerin)

Pour parvenir à ces conclusions, ils ont suivi durant 10 ans 75.000 personnes âgés de 45 à 83 ans et analaysé leurs habitudes alimentaires.

C’est ainsi qu’ils ont pu constater que les personnes consommant des produits laitiers pauvres en matière grasse présentaient moins de risque de faire un AVC.

Pour les scientifiques, la présence de calcium et de vitamine D dans ces produits n’y est peut-être pas étrangère.

D’autre part, et c’est important de la préciser, ils n’ont établi aucun lien entre consommation de laitages et risque accru d’AVC.

Aujourd’hui on sait que les facteurs qui augmentent le risque d’AVC sont :

  • l’hypertension artérielle : c’est le facteur majeur. Vous devez connaître vos chiffres tensionnels ! S’ils sont régulièrement au-dessus de 14/9 cm Hg (ou 140/90 mm Hg), vous devez consulter votre médecin qui pourra débuter un traitement approprié ; dans tous les cas, il faudra réduire vos apports en sel (le sel retient l’eau, c’est bien connu et donc augmente la pression du sang)
  • l’intoxication par le tabac : une consommation de tabac (même une seule cigarette par jour) augmente le risque d’AVC ; arrêter de fumer diminue par deux votre risque d’AVC
  • l’Hypercholestérolémie : elle est souvent familiale. Vous devez donc vous inquiéter et connaître vos chiffres de cholestérol sanguin si quelqu’un dans votre famille est atteint ou traité pour une hypercholestérolémie, ou si plusieurs personnes dans votre famille a eu un infarctus du myocarde. Dans les analyses de cholestérol que le laboratoire vous rend, il y a le cholestérol total, le « bon » cholestérol (appelé HDL) et le « mauvais » cholestérol (appelé LDL). C’est le LDL qui est important de contrôler.
  • le diabète : votre glycémie à jeûn doit être inférieure à 7 mmol/l (1, 26 g/l)
  • certaines maladies cardiaques (arythmie, maladie des valves cardiaques par exemple) qui nécessitent un traitement anrticoagulant toute la vie

Pour plus d’informations http://www.attaquecerebrale.org/ ou www.sfnv-france.com

Source : Ministère de la Santé – Attaquescerebrale.org (généralités) – Fédération pour la recherche sur le cerveau – Société française neuro vasculaire (SFNV)