Attention aux médicaments contrefaits vendus sur internet !




Crédit : Fotolia

Depuis quelques années déjà, la circulation des “faux” médicaments s’intensifie en Europe.  Il y a peu la Commission Européenne a d’ailleurs dénoncé une explosion des retenues de médicaments de contrefaçon avec plus de 27 millions de médicaments contrefaisants en 2011, soit 24% du total des retenues.

Et dans de trop nombreux cas, ces “faux” médicaments circulent via internet.  En 2010, l’enquête « Cracking Counterfeit Europe » du laboratoire Pfizer nous apprenait qu’entre 50 et 90%  des médicaments vendus sur internet étaient des contrefaçons.

Chiffres plus ou moins confirmés par l’OMS (Organsation Mondiale de la Santé) qui a récémment évoqué le chiffre de 50%.

Or, et on ne le répétera jamais assez, ces médicaments sont dangereux pour la santé car ils n’offrent aucune garantie sérieuse sur l’origine réelle du médicament, sur son efficacité pour le traitement de la pathologie qu’il est supposé soigner, sur ses conditions de conservation durant son transport, sur la sécurité du produit, sur la qualité des matières premières utilisées, sur la présence et les quantités des substances actives, ou encore sur l’absence de substances toxiques.

D’où une nouvelle mise en garde des Entreprises du médicament (Leem) par la voix de son directeur général Philippe Lamoureux  «En achetant des médicaments sur internet, les patients mettent en danger leur santé et leur sécurité et s’exposent à la consommation de produits ne contenant aucun principe actif, sous ou sur dosés ou encore contenant des substances nocives ».

Si chacun d’entre-nous prend conscience du danger représenté par ces contrefaçons, le trafic cessera forcément de lui même. N’achetez vos médicaments en dehors du circuit traditionnel à savoir la pharmacie d’officine ou hospitalière. N’achetez pas vos médicaments en dehors des pharmacies et des officines hospitalières, il en va de votre santé.