Vers une interdiction des cabines de bronzage ?




Photo :Janneman (GNU FDL)

Depuis de nombreuses années déjà, les professionnels de santé s’inquiètent des conséquences pour la santé du bronzage artificiel ou si vous préférez des fameuses cabines de bronzage.

Au mois de mai dernier, après que l’Institut de Veille Sanitaire se soit alarmé du nombre de cas de mélanomes cutanés attribuables à cette pratique, Marisol Tourraine, la nouvelle ministre de la santé, avait annoncé qu’un décret visant à durcir la réglementation des cabines de bronzage était en préparation.

Pour mémoire l’InVS avait estimé à 347 le nombre de cas attribuables à l’utilisation des cabines de bronzage  et entre 19 et 76 le nombre de décès annuels.

Oui mais les Sénateurs semblent vouloir passer à la vitesse supérieure ! Une mission d’information, mise en place juste après le scandale des prothèses mammaires PIP, veut en effet aller jusqu’à l’interdiction pure et simple de ces lampes à UV.

Au mois d’avril dernier c’est le Syndicat National des Dermatologues qui, suite aux résultats d’une étude américaine, s’inquiétait de l’augmentation du nombre de cancers de la peau chez les moins de 40 ans, une évolution liée à l’utilisation des cabines de bronzage selon les auteurs.

L’occasion de rappeler que notre très sérieuse académie de médecine s’est déjà prononcée en faveur de l’interdiction de cette pratique., c’était en 2010. Dans l’attente elle  continue de déconseiller de telles irradiations tout en rappelant leur totale interdiction aux mineurs.