Vaccin H1N1 : petit risque neurologique




© OMS 2012

Après la polémique suscitée par le vaccin contre le virus de la grippe H1N1, une étude canadienne dont se fait l’écho en France “Le Figaro” révèle que ce vaccin si controversé à l’époque ne comporte au final qu’un faible risque neurologique.

Selon cette étude, ce vaccin augmente bien le risque de syndrome de Guillain-Barré mais de manière extrêmement faible…

Ainsi il n’ y aurait que deux cas de syndrome de Guillain-Barré par million de vaccinés…un risque bien plus faible qu’avec le vaccin contre la grippe saisonnière et observé uniquement rchez des personnes de 50 ans et plus.

Et pour les auteurs de l’étude ce faible risque ne peut remettre en cause le rapport bénéfice/risque du vaccin qui reste donc. favorable.

Le risque de complications liées à l’infection par le virus de la grippe  est en effet nettement plus élevé que celui lié au vaccin.

« Le vaccin s’est révélé très efficace pour prévenir l’infection grippale et ses complications » a déclaré l’un des auteurs de l’étude,  Philippe de Vals (Université de Laval, Québec).