Recrudescence du nombre de cas de tétanos




Le tétanos est une toxi-infection aiguë grave, souvent mortelle mais qui heureusement peut-être être prévenue par la vaccination. Et pourtant les experts de l’InVS (Institut national de Veille Sanitaire) ont noté une recrudescence du nombre de cas au fil des années.

Ainsi, et au cours de ces quatre dernières années, un total de 36 cas de tétanos a été déclaré parmi lesquels 11 sont décédés. La majorité des cas ont concerné des personnes âgées (86 % ont 70 ans ou plus) et des femmes (75 %) et sont survenus chez des personnes mal ou non vaccinées. Ils ont généralement fait suite à une ou plusieurs blessures (67% des cas)  ou à des plaies chroniques (25%).

Et pourtant tous ces cas et ces décès auraient pu être évités par une meilleure application du calendrier de vaccination antitétanique et, en cas de plaie, par la vaccination et l’administration d’immunoglobulines spécifiques humaines selon le protocole recommandé.

D’où l’appel des experts de l’InVS pour qui il est impératif de favoriser une politique de rappels effectués à l’occasion de toute consultation chez le médecin traitant, dont le rôle doit être de souligner l’importance de cette vaccination très bien tolérée.

Chez les personnes de 65 ans ou plus, ces rappels peuvent aussi être réalisés tous les dix ans à l’occasion de l’une des vaccinations annuelles contre la grippe en utilisant un vaccin bivalent tétanos/grippe.

Ceci permettrait d’éliminer cette pathologie dont la létalité et la fréquence des séquelles demeurent très élevées.

L’occasion donc de vous rappeler de nombreux vaccins nécessitent des rappels réguliers pour être efficaces, notamment celui contre la diphtérie,  le tétanos et la poliomyélite (DTP) ou celui contre la coqueluche.

Avec le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS)