Litige autour du temps de travail des médecins urgentistes




Le temps de travail des urgentistes fait de nouveau débat suite à un litige qui oppose l’Hôpital de Cognac à plusieurs de ses médecins. En cause une retenue sur salaire effectuée sur leur rémunération.

Selon la direction de l’hôpital, ces médecins urgentistes n’auraient pas assuré le nombre de gardes mensuelles mentionné dans la directive européenne qui réglemente la durée du temps de travail dans les hôpitaux publics.

Seul bémol tout le monde n’a visiblement pas la même interprétation de cette directive.

Dans certains établissements comme celui de Cognac, on estime que le temps de travail doit être de 48 heures. Dans d’autres de seulement 39 heures.

Pour le Dr Mohamed Ettahiri  qui conteste cette décision, le préjudice s’élève à 5400 euros…  Parce qu’il n’est absolument pas d’accord avec cette retenue, ce médecin a décidé avec plusieurs de ses collègues de saisir le tribunal administratif de Poitiers.

En attendant, par la voix de son Président Patrick Pelloux;  l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a demandé un arbitrage rapide du ministère de la santé.