Il faut doubler la dose quotidienne en vitamines D




Vitamine D (cc.20 – DR)

Alors que près 8 Français sur 10 souffrent d’une carence en vitamine D, l’Académie de Médecine préconise dans un rapport publié cette semaine une augmentation des apports journaliers en vitamines D.

Au mois de mars dernier une étude de l’Institut de Veille Sanitaire montrait que les Français manquaient cruellement de cette vitamine qui favorise l’absorption intestinale du calcium et du phosphore ainsi que la réabsorption rénale du calcium urinaire.

Face à ce constat, et parce que les bienfaits la vitamine D ont plusieurs fois été démontrées, l’Académie préconise le doublement de la dose pour certaines catégories à risque (personnes âgées, femmes enceintes, adolescents et prématurés).

A ce jour les recommandations de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments sont de 200 à 400 UI de vitamine D par jour pour les personnes adultes.

Par le passé plusieurs études ont révélé qu’une carence en vitamine D pouvait être liée à l’émergence de  pathologies cardiovasculaires, de certaines allergies chez l’enfant, de la sclérose en plaque, du cancer du colon… D’autres ont souligné le rôle prépondérant de la vitamine D dans le métabolisme phosphocalcique.

Et parce que la majeure partie de la vitamine D (environ 70 à 90%) présente dans l’organisme humain est produite directement dans la peau sous l’action des rayons solaires (rayons UVB), l’Académie souligne que le déficit doit être uniquement corrigé par supplémentation par voie orale.

Pas question donc d’inciter les sujets concernés à allonger leur exposition solaire ou recourir à des cabines de bronzage dont on connaît le rôle majeur dans la survenue des cancers cutanés.

Dans tous les cas,  notez qu’il est important d’effectuer un bilan sanguin et d’évaluer ses propres besoins en vitamine D avant de prendre un quelconque complément.