Etats-Unis : un nouveau médicament anti-obésité autorisé




La Food and drug administration (FDA), l’Agence américaine des médicaments, vient d’autoriser la mise sur le marché du Belviq (ou Lorcaserin), un médicament anti-obésité du laboratoire Arena Pharmaceuticals.

Après un premier refus en 2010,  c’est le premier médicament anti-obésité à recevoir l’approbation de la FDA depuis 13 ans.

Selon le communiqué de l’agence, ce médicament a été approuvé comme complément à un programme de régime et d’exercices.

Il est destiné à des adultes ayant un indice de masse corporelle (IMC) de 30 ou plus (obésité), ou des adultes ayant un IMC de 27 ou plus (surpoids) et qui souffent d’une maladie liée à ce surpoids comme l’hjypertension artérielle, le diabète de type 2 ou ayant un taux de cholestérol élevé (dyslipidémie).

“L’obésité menace le bien-être des patients et constitue une inquiétude majeure de santé publique (…) L’approbation de ce médicament, utilisé de manière responsable en combinaison avec une alimentation et un mode vie sains,  fournit une option de traitement pour les Américains qui sont obèses ou en surpoids et  qui souffrent d’au moins une pathologie liée à cet excès de poids” a déclaré Janet Woodcock, directrice du Centre de la FDA pour l’évaluation des médicaments et de la recherche.

Selon une étude menée sur près de 8000 patients volontaires, le Belviq aurait entraîné, sur une période pouvant aller jusqu’à un an, des pertes de poids moyenne de 3% à 3,7%.

Et dans un pays dont 1/3 de la population est obèse ou en surpoids, ce n’est déjà pas si mal estiment les experts de l’agence américaine.

Reste les contre-indications et les effets indésirables sur lesquels nous reviendrons ultérieurement.

Crédit photo : ©Bill Branson, National Cancer Institute