Main gauche – main droite, les prématurés font le lien !




Crédits photo : © Frédérique Berne-Audéoud, CHU de Grenoble

Des chercheurs du Laboratoire de psychologie et neurocognition (CNRS/Université Pierre Mendès France Grenoble 2/Université de Savoie), en collaboration avec le Laboratoire de psychologie de la perception (CNRS/Université Paris Descartes/ENS Paris) et le CHU de Grenoble, viennent de démonter que les prématurés étaient capables de reconnaître avec une main un objet déjà exploré par l’autre, et ce dès la 31e semaine de grossesse.

Cette importante capacité cérébrale appelée « transfert inter-main » vient d’être mise en évidence. Elle reflète la compétence du cerveau à mémoriser de l’information sur un objet, à la maintenir en mémoire et à la comparer avec l’information obtenue par la main opposée.

Si en 2010 des chercheurs mettaient  pour la première fois en évidence la capacité des prématurés à mémoriser de façon tactile la forme des objets, cette nouvelle étude montre que cela se vérifie aussi chez les grands prématurés, et donc chez les nourrissons nés après seulement 31 semaines de grossesse.

Pour parvenir à cette conclusion les chercheurs ont présenté dans la main gauche des bébés un objet déjà exploré par la main droite (et vice-versa). Ils ont ainsi pu observer une diminution du temps de tenue .

Devant ces résultats et parce que ces capacités tactiles peuvent avoir une  influence sur le développement cérébral et sur la santé de ces bébés, les auteurs de l’étude recommandent d’éviter au maximum toute contention des mains des bébés , de privilégier leur liberté de mouvement et de favoriser l’exploration tactile en respectant les phases de veille/sommeil.