Bassin d’Arcachon : huîtres et coquillages restent interdits à la consommation




Mauvaise nouvelle pour toute une profession. Hier la Préfecture de Gironde a en effet décidé de reconduire l’interdiction de consommation des huîtres et coquillages de l’ensemble du Bassin d’Arcachon.

Les résultats des analyses effectuées en début de semaine par le réseau de surveillance de l’IFREMER révèlent un nombre de cellules de dinophysis toujours anormalement élevé dans les zones de production de l’ensemble de ce secteur.

En application du principe de précaution, et en concertation avec les représentants des organisations professionnelles des pêches et de l’ostréiculture, la Préfecture de Gironde a donc pris la décision d’interdire, la pêche, le ramassage, le transport, la purification, le stockage, l’expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation des huîtres et coquillages de l’ensemble du Bassin d’Arcachon.

A noter, et c’est important de le préciser, que cette décision concerne les activités professionnelles mais aussi celles de plaisance : la pêche à pied de loisir ne doit donc pas être pratiquée.

Ces mesures d’interdiction ont pour pour objectif d’assurer la protection des consommateurs, la consommation de coquillages atteints par le dinophysis pouvant avoir quelques conséquences sur la santé.

Dans la plupart des cas il s’agit de “simples” désagréments gastriques mais des troubles plus importants peuvent affecter les personnes les plus fragiles.

De nouvelles analyses seront effectuées ce lundi. Cette mesure d’interdiction sera levée dès lors que deux analyses consécutives établiront la bonne qualité sanitaire des coquillages.