Augmentation alarmante du nombre des cancers de la peau chez les moins de 40 ans




©Sndv

Le Syndicat National des Dermatologues s’inquiète de l’augmentation du nombre de cancers de la peau chez les moins de 40 ans.

Le 24 mai prochain, lors la Journée Nationale de prévention et de dépistage anonyme et gratuite des Cancers de la Peau, le Syndicat National des Dermatologues mettra l’accent sur les risques UV ; il veut en effet attirer l’attention du grand public sur les dangers d’une forte exposition au soleil et, aujourd’hui, de la fréquentation des salons de bronzage.

Selon une étude publiée ce jour dans la revue Mayo Clinic Proceedings, le nombre de cancers de la peau connaît un accroissement considérable chez les moins de 40 ans aux Etats-Unis depuis les dernières décennies*.

Selon eux, cette explosion des cancers de la peau chez les jeunes adultes s’expliquerait par un usage accru des salons de bronzage, surtout chez les femmes.

« Par effet de mode et du fait de la pression publicitaire, les Français sont de plus en plus nombreux à fréquenter les salons de bronzage**. Il faut pouvoir leur dire avec force que le danger est avéré et que la situation est alarmante. Le 24 mai prochain, les dermatologues seront mobilisés pour organiser partout en France la Journée Nationale de Prévention et de Dépistage des Cancers de la Peau. Il est essentiel que toutes les personnes qui ont le moindre doute puissent venir consulter, quel que soit leur âge », souligne Luc Sulimovic, Président du SNDV.

Avec 9780 nouveaux cas estimés en 2011 (4680 cas chez l’homme et 5 100 cas chez la femme), le mélanome cutané est particulièrement dangereux puisqu’on estime en France le nombre de décès imputables à ce cancer à 1620 (source INCa). Le seul traitement efficace consiste en l’ablation de la tumeur débutante. Pour permettre une prise en charge efficace et favoriser les chances de guérison, le mélanome doit être détecté dès le début de son évolution.

Les risques liés à l’exposition solaire et aux UV artificiels seront au coeur des opérations de sensibilisation menée par le Syndicat dans la perspective du 24 mai.

* http://www.mayoclinicproceedings.org/article/S0025-6196%2812%2900209-1/abstract
Des chercheurs ont analysé les statistiques des patients âgés de 18 à 39 ans diagnostiqués pour la première fois d’un mélanome entre 1970 et 2009. Ils ont constaté que, durant cette période, l’incidence de ce cancer a été multipliée par huit chez les jeunes femmes et par quatre chez les hommes. Selon cette étude, cette évolution serait liée à l’utilisation des cabines de bronzage..

** Selon les propres chiffres du Syndicat National des Professionnels du Bronzage en Cabine, il y a en France 15 500 cabines de bronzages mises à la disposition du public en France. Selon ces mêmes sources, 16% de la population a déjà utilisé une cabine de bronzage.