Déodorants antitranspirants : gare aux excès d’aluminium !




Couverture 60 millions de consommateurs - Avril 2012 (DR)

Gare aux excès d’aluminium dans les déodorant et autres produits cosmétiques clame le magazine “60 millions de consommateurs”.  Dans son dernier numéro, celui d’Avril 2012,  le magazine révèle que des produits de grandes marques contiennent des teneurs inquiétantes de ce métal potentiellement neurotoxique.

Selon “60 millions de consommateurs” les taux mesurés dépassent dans certains cas  largement  le plafond recommandé par les autorités sanitaires. Sur les 14 déodorants antitranspirants testés, 6 contiendraient de l’aluminium à des teneurs préoccupantes.

La célèbre association de consommateurs fait remarquer que parmi eux figurent des produits de très grandes marques, tels qu’Axe Dry, pour les hommes, ou Rexona Girl et Bourjois Anti-traces jaunes, pour les femmes.

Pour “60 millions de consommateurs, ces produits ne devraient même plus être commercialisés dans l’état.

Et de rappeler que l’Afssaps a récemment recommandé de ne pas dépasser le taux de 0,6 % d’aluminium pur dans un produit cosmétique (sur une peau saine) et d’éviter d’utiliser des produits contenant de l’aluminium sur une peau « lésée, irritée, rasée ou épilée ».

“60 millions de consommateurs” tape aussi sur les produits à la pierre d’alun dont l’efficacité antitranspirante laisse à désirer. Soit ils contiennent de la  pierre d’alun de synthèse (ammonium alum), qui pose les mêmes problèmes que l’aluminium. Soit ils contiennent de la pierre d’alun naturelle (potassium alum), dont l’innocuité est controversée.

Plus d’infos dans le dernier numéro du magazine “60 millions de consommateurs”.