Méningite foudroyante : décès d’une lycéenne de 15 ans en Seine-Maritime




Moins d’une semaine après le décès d’une jeune fille de 19 ans dans un hôpital de Dinan dans les Côtes-d’Armor, une lycéenne de 15 ans est décédée ce samedi en Seine-Maritime des suites d’une méningite foudroyante.

Originaire de Blangy-sur-Presle, c’est dans la nuit de vendredi à samedi que cette adolescente a été admise au sein du service des urgences de l’hôpital d’Amiens. Elle y est décédée quelques heures plus tard.

Pour l’instant les médecins ne sont pas parvenus à déterminer le type d’infection dont la jeune fille a été victime. Selon le communiqué de l’Agence régionale de santé de Haute-Normandie, l’étude biologique se poursuit pour identifier le type de germe en cause ; différents types de méningocoques existent (A, B, C, W135, Y).

Dans l’attente un traitement antibiotique préventif a été prescrit aux personnes de son entourage proche ( famille, soignants et camarades de classe).  Il pourra être révisé selon les résultats de l’étude.

La jeune fille pourrait avoir été victime de la « purpura fulminans », une forme particulièrement grave de la méningite.

L’occasion pour les autorités de rappeler que la vaccination contre les méningocoques de groupe C est recommandée en France pour toutes les personnes âgées de 1 an à 24 ans et est remboursée par l’assurance maladie.