Le Bisphénol A favoriserait le diabète




Biberon sans BPA de chez ©Avent

Le BPA (Bisphénol A) fait de nouveau la une de la une de l’actualité santé en cette fin de semaine.

Substance toxique présente dans la plupart des plastiques alimentaires le BPA est depuis longtemps accusé d’agir comme un perturbateur endocrinien et d’être impliqué dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l’obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens, les problèmes d’attention chez les enfants…

Plus récemment une étude américaine l’accusait d’être lié aux troubles comportementaux des fillettes exposées au bisphénol A in utero, ces dernières présentant davantage de troubles comportementaux à l’âge de 3 ans que les autres fillettes du même âge.

Aujourd’hui 3 études citées par le Réseau Environnement Santé (RES) confirment que le Bisphénol A est impliqué dans le diabète de type 2 chez l’homme.

Les résultats de la plus récente récente d’entre-elles viennent d’être publiés dans la revue spécialisée PLoS ONE. Cette étude a été menée sur des souris par une équipe de chercheurs de l’Université Miguel Hernandez Elche d’Alicante (Espagne).

Il en ressort “qu’au niveau d’imprégnation en Bisphénol A correspondant à celui de la population humaine en général, on observe une libération d’insuline chez l’homme supérieure à celle induite chez la souris. Ce phénomène contribue au diabète de type 2.” écrit le RES

D’autre part cette étude menée par l’équipe Docteur Angel Nadal apporte également la preuve que les résultats chez la souris peuvent être extrapolés à l’homme et que l’homme est plus sensible que la souris.

En guise de conclusion les scientifiques estiment que le Bisphénol A doit être considéré “comme un facteur de risque de troubles métaboliques chez l’homme”.

Dans son communiqué publié en fin de semaine le RES fait également référence à deux autres études qui montrent que les diabétiques ont un niveau d’imprégnation plus élevé en bisphénol A.

Rappelons qu’en France le BPA devrait disparaître d’ici à 2014 et même d’ici l’année prochaine pour tous les contenants alimentaires de produits destinés aux enfants de moins de 3 ans.