Alzheimer : la protéïne bétâ-amyloïde en cause ?




Comparaison d'un cerveau normal âgé (gauche) et du cerveau d'un patient atteint d'une maladie d'Alzheimer (droite). Crédits : Alzheimer's Disease Education and Referral Center

Selon une étude américaine réalisée par des chercheurs du “Center for Vital Longevity” (Université du Texas), les dépôts de « peptide bêta-amyloïde », qui sont des marqueurs caractéristiques de la maladie d’Alzheimer, augmentent à tous les âges chez les sujets sains.

Oui mais selon  cette étude plus cette concentration de bêta-amyloïde est élevée moins bonnes sont les performances aux tests d’aptitudes mentales (tests de rapidité mentale, de mémorisation et de raisonnement)

Pour parvenir à cette conclusion les scientifiques ont mesuré l’accumulation de bêta-amyloïde dans le cerveau de 137 adultes “sains” âgés de 30 à 89 ans.

Cité par l’AFP le Docteur Karen Rodrigue, le principal auteur de l’étude, a précisé que si tous les individus ont obtenu des scores normaux aux tests d’aptitude mentale, les résultats étaient plus faibles chez les sujets dont le cerveau avait les plus grandes accumulations de bêta-amyloïde.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Neurology.