Un nouveau-né opéré par chirurgie robotique




Réseau CHU/CHU Limoges (tous droits réservés)

Une équipe du CHU de Limoges conduite par le Pr Laurent Fourcade vient d’opérer par chirurgie robot-assistée un nouveau-né atteint d’une atrésie de l’œsophage (occlusion congénitale qui empêche une alimentation normale). C’est la première intervention de ce type en Europe et l’une des premières dans le monde.

3 kg 200, c’était le poids de Louise le 15 octobre 2011, jour de son opération à l’hôpital de la mère et de l’enfant du CHU de Limoges. Elle est le premier bébé européen à avoir bénéficié d’une intervention chirurgicale robotique pour traiter une atrésie de l’œsophage, et le « plus petit » opéré en France sous assistance robotique.

Dans la plupart des cas, les enfants atteints de cette malformation sont opérés à la naissance par thoracotomie. Moins invasive, et offrant des suites opératoires moins lourdes (douleurs moindres, cicatrice plus discrète…), le traitement d’une atrésie de l’œsophage par thoracoscopie est une alternative extrêmement séduisante mais complexe à réaliser sur les enfants de petite taille.

Le Pr Laurent Fourcade, responsable du service de chirurgie pédiatrique et auteur de cette première commente la genèse de cette première : « Notre expérience en chirurgie mini-invasive ainsi que notre expérience avec le robot Da Vinci et la qualité de la dissection et des sutures qu’il propose, nous ont amenés à utiliser cette technique innovante chez ce nourrisson. La disponibilité de toute l’équipe de bloc opératoire ainsi que de l’équipe d’anesthésie sous la direction pour cette intervention du Dr Cros, ont été des éléments essentiels à la réussite de notre intervention. Louise va bien, elle est rentrée à la maison après le traitement par l’équipe d’ORL du Dr Aubry d’une laryngomalacie ».

Une opération aussi réalisée après avoir dialogué avec le Pr John Meehan, chirurgien au Seatlle Children’s hospital, « le » chirurgien mondial pour la chirurgie pédiatrique avec robot, et en présence du Dr Grousseau, initiateur avec le Dr Longis et le Pr Alain de la cœlioscopie pédiatrique dans l’établissement référence du Limousin.

Fort de cette réussite, l’équipe de chirurgie pédiatrique du CHU de Limoges prévoit de faire à nouveau appel à cette technique dans cette indication, « sur des enfants de plus de 3 kg et sauf malformations associées », précise néanmoins le Pr Fourcade.

Référent pour les interventions chirurgicales robotisées, en particulier en chirurgie pédiatrique (2ème établissement français en nombre d’interventions pour cette spécialité), le CHU de Limoges se réjouit évidemment du succès de son équipe qui reçoit déjà les visites de chirurgiens français et étrangers qui s’intéressent à cette première.

Article de CHU Réseau, toute l’actualité des CHU – Tous droits réservés