La Fédération Nationale des Orthophonistes entre en campagne




A trois mois de l’élection présidentielle, la FNO abordera les enjeux que représentent, pour la santé, les orientations des candidats et des partis politiques.

Les 27,28 et 29 janvier prochains, la FNO réunit son Conseil fédéral à son siège parisien.

70 administrateurs fédéraux, représentants de tous les syndicats régionaux de métropole et d’outre-mer, vont pendant ces 3 jours aborder l’ensemble des dossiers en lien avec la profession mais également les enjeux des échéances électorales à venir.

Le dossier de la formation initiale avec la revendication essentielle du grade Master sera évidemment à l’ordre du jour. Le Conseil fédéral devrait arrêter de nouvelles actions soutenant le respect de la méthodologie et la demande forte de la FNO au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche d’assumer ses fonctions et de soumettre aux instances universitaires, notamment au CNESER, le référentiel formation finalisé dans le cadre de la réingénierie du diplôme.

Les relations conventionnelles avec l’Assurance Maladie alimenteront également les débats alors que les négociations, notamment tarifaires, avec le Directeur général de l’UNCAM sont dans leur phase finale. La FNO, profondément attachée et impliquée dans le contrat conventionnel, ne manquera pas de s’interroger sur la réalité de l’engagement conventionnel qui se fait de plus en plus à sens unique.

La FNO a invité plusieurs candidats ou leur représentant à participer à ce Conseil fédéral et échanger directement avec les représentants de la profession sur l’ensemble du territoire.

Catherine LEMORTON, députée, pour François HOLLANDE, et Isabelle VASSEUR, secrétaire nationale de l’UMP, en charge des professions paramédicales, députée, ont accepté l’invitation et interviendront samedi 28 janvier.

Organisation du système de santé et son évolution, exercice professionnel et interprofessionnel, formation initiale et continue, prévention… tous les enjeux majeurs seront abordés.

Les autres candidats invités ont répondu par la négative ou par le silence…

Ceci est un communiqué de la Fédération Nationale des Orthophonistes