En raison de soins dentaires trop chers, 38% des français finissent par y renoncer



© Fotolia

© Fotolia

Parce que les soins dentaires sont bien trop chers et surtout bien mal remboursés – le restant à charge étant hors de portée de nombreux foyers – ils sont de plus en plus nombreux à y renoncer de manière totale ou partielle. Une nouvelle étude menée par Santéclair ne fait malheureusement que le confirmer. Elle a consisté en l’analyse des cas patients ayant fait établir un devis dentaire. Un an plus tard, Santéclair a vouly avoir si les traitements avaient ou non été engagés. Et les résultats sont formels :un reste à charge élevé constitue un véritable frein pour l’accès aux soins. Pour info cette enquête a porté sur 500 dossiers d’assurés – collectés de façon aléatoire hors bénéficiaires de la Couverture maladie universelle (CMU) ou de l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) .

Et il en ressort qu’un renoncement au soin a été constaté dans 38% des cas. Autre constat : dans 17,6% des cas, les patients n’ont donné qu’une suite partielle à leur traitement. Et plus c’est cher plus le taux de renoncement est important. Près d’un patient sur deux passe en effet son chemin en cas de reste à charge supérieur à 1000 €. Au-delà de 2000 € de reste à charge, seul un patient sur 5 les mène jusqu’à leur terme.