Trop de gras affecterait la mémoire !



[ALIMENTATION] Il n’y a pas si longtemps une étude espagnole établissait un lien entre malbouffe et mauvaise santé mentale. Menée par de chercheurs des universités de Las Palmasde Gran Canaria et de Navarre, elle avait permis de révéler que les adeptes de ce que l’on appelle la « malbouffe » étaient deux fois plus exposés au risque de dépression que ceux ayant une alimentation plus équilibrée.

Mais la malbouffe avait aussi un impact sur notre mémoire ? C’est ce qui ressort d’une étude menée aux Etats-Unis par des chercheurs de l’université de Californie.

© Fotolia

© Fotolia

Selon cette énième étude sur le sujet, les acides gras trans, surtout présents dans les plats de restauration rapide (de type fast-food) – on en trouve aussi dans certains plats préparés, les biscuits ou les huiles végétales hydrogénées – contribueraient à des pertes de mémoire.

Avant d’en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont demandé à des hommes de lire une centaine de mots inscrits sur des cartes, puis de tenter de les mémoriser. Une deuxième liste leur a ensuite été soumise. Leur mission ? Dire si des mots de la seconde liste leur avaient déjà présentés.

Et le résultat est sans appel : les hommes mangeant trop gras ont eu de moins bons résultats que ceux qui avaient une alimentation saine et équilibrée.

Les auteurs de l’étude ont expliqué que ces acides freinaient la production d’Oméga 3, des acides nécessaires au développement et au fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux.

Les oméga 3 font partie de la famille des acides gras polyinsaturés. Ils ne sont pas synthétisés par l’organisme et doivent être apportés par le régime alimentaire. Ils sont indispensables au fonctionnement de notre système nerveux. Les oméga-3 sont soit d’origine végétale, soit d’origine animale. On en trouve par exemple dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le hareng ou les anchois, le soja, les noix, le colza

« Des études plus anciennes avaient montré l’influence des acides gras trans sur l’humeur et le comportement, mais celle-ci est la première qui fait un lien direct entre ces derniers et une perte de mémoire » ont déclaré les auteurs de l’étude.