L’hormone de l’amour pour lutter contre l’obésité



Des chercheurs américains ont peut-être trouvé la solution pour lutter efficacement contre l’obésité masculine : l’ocytocine ! Appelée aussi hormone de l’amour ou hormone de l’attachement, elle aurait la faculté de réduite l’appétit chez les hommes mais aussi de favoriser la combustion des graisses. Elle est notamment secrétée pendant l’allaitement ou les rapports sexuels.

© Fotolia

© Fotolia

Avant d’en arriver à cette conclusion ils ont effectué une étude en deux étapes portant sur 25 hommes : 12 étaient en surpoids ou obèses, 13 avait un poids normal.

En quoi cette étude a t-elle consisté ? On a demandé à l’ensemble des participants de s’administrer (à l’aveugle) une pulvérisation d’ocytocine de synthèse ou de placebo par le biais d’un spray nasal . Une heure plus tard ils ont mangé un petit déjeuner copieux. Une deuxième visite a ensuite été organisée mais les placebos et l’ocytocine ont été échangés. Notez que chacun des participants a du noter ce qu’il avait consommé durant les 3 jours précédant l’expérience. Au terme de cette courte étude, les scientifiques ont constaté que les participants avaient mangé les mêmes quantités de nourriture. Oui mais…C’est en comparant leur alimentation après les deux petits déjeuners qu’ils ont remarqué une différence de « taille ».

En comparaison au groupe « placebo », les hommes ayant testé l’ocytocine ont réduit en moyenne leur apport calorique de 122 calories et leur apport en graisses de 9 grammes. Ils ont également constaté que l’ocytocine avait la faculté de favoriser la combustion des graisses pour produire de l’énergie.

«Nous résultats sont vraiment passionnants … De plus amples recherches sont nécessaires, mais je pense que l’ocytocine est un traitement prometteur contre l’obésité et ses complications métaboliques» a déclaré la principale auteure de l’étude.