Et si boire trop de lait n’était pas bon pour la santé



Et si boire trop de lait n’était pas bon pour la santé ? C’est ce que suggère une étude publiée la semaine dernière dans la très sérieuse revue médicale britannique The BMJ.

Selon cette étude menée sur plus de 100 000 individus âgés de plus de 39 ans, une consommation trop excessive de lait (supérieure à 3 verres de lait/jour) aurait pour conséquence d’augmenter le risque de décès mais aussi de fracture de la hanche.

Et ce sont les femmes qui seraient les plus touchées. Ainsi, et par rapport à celles qui ne boivent qu’un verre de lait par jour, le risque relatif de décès serait supérieur de 90% et le risque de fracture de la hanche de 60%.

Chez les hommes, un lien entre une grande quantité de lait et le risque de décès a bien été observé mais dans une moindre mesure que chez les femmes. Par contre aucun lien n’a été observé au sujet des fractures.

Et si les auteurs de l’étude appellent à la prudence en précisant qu’il ne s’agit que d’un travail d’observation – en clair que d’autres études seront nécessaires – ils tentent de justifier ce résultat par la présence trop importante de lactose et D-galactose, des sucres qui sont peu présents dans les produits fermentés. Et de citer en exemple le D-galactose qui, une fois injecté chez des souris, a accéléré leur vieillissement.