Médicaments non utilisés : la collecte est en hausse



Crédit : Fotolia

Crédit : Fotolia

MEDICAMENTS – Les Français sont de plus en plus nombreux à rapporter en pharmacie leurs médicaments non utilisés (MNU). C’est ce qui ressort d’une étude par LH2-BVA dont les résultats ont été publiés ce jeudi 3 avril.

Sirops, solutions, comprimés, gélules, crèmes ou bien encore suppositoires… autant de médicaments qui sont rapportés chaque année dans les officines.

Selon cette étude 77% de nos concitoyens déclarent le faire dont 70% le font toujours.

Une tendance à la hausse que Cyclamed confirme. Pour mémoire cette association a pour mission de collecter et de valoriser les médicaments non utilisés à usage humain, périmés ou non.

Selon Cyclamed, la croissance de cette collecte a progressé de 3.2% en 2013 alors même que le nombre de boîtes de médicaments vendu en pharmacie est en baisse.

Dans le détail des chiffres, sachez qu’en 2013 14 730 tonnes de MNU ont été collectées par les pharmacies françaises et regroupées par les grossistes répartiteurs avant leur valorisation à des fins énergétiques.

Et si les Français sont de plus en plus nombreux à effectuer ce geste éco-citoyen, c’est avant tout parce qu’ils sont de plus en plus sensibles à la protection de l’environnement.

Autre raison évoquée : la prévention des accidents domestiques. Car, et on le sait peut-être pas assez, mais ces médicaments peuvent conduire à des erreurs pour les plus âgés et augmenter les risques d’intoxication pour les enfants.

« Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles » est le thème de la nouvelle campagne lancée au début de cette année 2014.

Deux spots ont été réalisé pour l’occasion. Le premier a pour but de sensibiliser les ménages aux dangers des accidents domestiques liés aux médicaments non utilisés.


Accident domestique et médicaments – Spot TV… par cyclamed

Le second insiste sur les dangers que ces médicaments peuvent faire peser sur notre environnement.


Environnement et médicaments non utilisés… par cyclamed