La cigarette électronique : plus efficace que le patch ?



© Mobydoux (CC BY-SA 3.0)

© Mobydoux (CC BY-SA 3.0)

La cigarette électronique, appelée aussi e-cigarette, serait plus efficace que le patch !

Telle est la conclusion d’une étude néo-zélandaise publiée en fin de semaine dernière et dont s’est fait l’écho la revue médicale « The Lancet ».

Alors que la cigarette électronique séduit de plus en plus de fumeurs, et au moment même où le parlement européen pourrait décider d’en freiner le développement en la classant dans la catégorie des médicaments, voilà que des scientifiques de l’Université d’Auckland affirment qu’elle serait plus efficace que le patch pour arrêter de fumer.

Menée durant 13 semaines sur 657 fumeurs qui souhaitaient arrêter, l’étude a démontré que 7.3% des fumeurs ayant testé l’e-cigarette avaient cessé toute consommation de tabac contre « seulement » 5.8 % pour ceux ayant utilisé des patchs à la nicotine.

En France, le gouvernement semble plus déterminé que jamais à prendre des mesures pour encadrer leur vente. Au mois de juin dernier déjà, le Parlement votait l’interdiction de vente aux mineurs.

Quant à leur nocivité, le débat fait toujours rage. L’assocation 60 millions de consommateurs a plaidé pour un meilleur contrôle de ces e-cigarettes en raison notamment de la présence « en quantité significative » de molécules « potentiellement cancérogènes » ou toxiques dans la vapeur.