Et si Kate Middleton faisait appel à l’ostéopathie pour réussir son accouchement



Salima Helhal,  Ostéopathe DO, Responsable adjoint de l’Unité Clinique Ostéopathique de l’ITO à Toulouse décortique les bienfaits de l’ostéopathie pour se préparer et récupérer d’un accouchement

« La grossesse est une expérience unique. D’énormes changements physiques, chimiques et émotionnels s’opèrent pendant une période de quelques mois.

Le corps doit s’adapter pour porter jusqu’à 12 kg entre le bébé, le liquide amniotique et le placenta.

Les modifications hormonales créent des tensions aux tissus du corps et aux organes. Kate Middleton comme toute femme enceinte pourrait donc se rendre chez son ostéopathe pour des douleurs liées à la grossesse ou pour des problèmes circulatoires, mais également pour faciliter l’accouchement à venir.

Comme toujours, l’ostéopathe va chercher à redonner le plus de mobilité possible à toutes les structures quelles qu’elles soient. Il pourra donc intervenir sur les différentes phases d’inconfort durant la grossesse telles que : les douleurs du bassin, du rachis, du coccyx, de la symphyse pubienne, ou les sciatalgies, mais aussi les nausées, la respiration difficile, les remontées gastriques, la constipation, ou encore les troubles vasculaires (Varices, hémorroïdes, paresthésies, etc.)

Mais l’ostéopathe peut aussi préparer le corps pour un accouchement sans difficultés. Et après une grossesse sans ombrage, Kate Middleton n’aspire sans doute qu’à un accouchement réussi et facile. En effet, les traitements ostéopathiques sont extrêmement efficaces pour relâcher les vieilles tensions accumulées par le corps, donnant donc les meilleures chances à un accouchement plus facile et sans complications. Donc, oublié le stress dû à son rang de princesse et à la pression médiatique qui a entouré sa grossesse, grâce aux manipulations avisées de son ostéopathe.

ostheopathie-accouchement

Dans la majorité des cas le traitement visant à remobiliser les articulations du bassin et l’utérus aide à réduire efficacement gênes et douleurs, ainsi qu’à rétablir une meilleure position fœtale dans l’utérus. En effet, si le fœtus n’est pas en position optimale en vue de l’accouchement (présentation céphalique et dos à gauche), le traitement ostéopathique recherchera si des tensions ou blocages maternels ne sont pas à l’origine de cette position fœtale.

Et enfin, l’ostéopathe pourra aider Kate et son bébé à récupérer après l’accouchement. Le bassin de la mère est vulnérable aux forces impliquées pendant la naissance, particulièrement si cette dernière est compliquée. Certaines de ces tensions peuvent avoir un effet profond sur le système nerveux et vasculaire, et contribuer à la dépression post natale.

Après la naissance, le corps ne doit pas seulement se remettre des changements survenus durant la grossesse mais également des conséquences de l’accouchement lui-même. Souvent s’occuper du nourrisson peut provoquer des maux de dos, notamment lors des positions pour changer, porter ou allaiter bébé. Les tensions non résolues liées à l’accouchement peuvent aussi causer des maux de dos chroniques, règles douloureuses, incontinence urinaire de stress, constipation, maux de tête…

L’ostéopathie peut alors aider Kate qui a toujours pris grand soin de son apparence et de son équilibre, à revenir à un état physique et mental normal après la naissance en relâchant les tensions de la grossesse et de l’accouchement, pour pouvoir ainsi apprécier pleinement les joies de la maternité. De plus, l’ostéopathe va préparer à la rééducation du périnée en rééquilibrant les structures qui ont pu être perturbées lors de l’accouchement (périnée, bassin, coccyx…).

L’ostéopathe pourra aussi s’occuper du nourrisson car la naissance est un des évènements les plus stressants de la vie. Le bébé est soumis à des forces énormes, alors que l’utérus pousse le bébé, il se heurte à la résistance du canal pendant son engagement. Le bébé doit se tourner alors qu’il est comprimé en se faisant un passage dans le bassin osseux, dans son voyage court mais potentiellement stressant et hautement stimulant. La tête du bébé possède une capacité remarquable à absorber les stress pendant un accouchement normal. Afin de réduire la taille de la tête, les os alors souples et cartilagineux du crâne vont se chevaucher, se plier alors que le bébé descend. Tandis que le menton est bien rentré vers la poitrine pour réduire encore le diamètre de présentation de la tête. Par la suite la tête reprend sa forme initiale. Cependant ce processus de retour à la normale peut parfois être incomplet, surtout lorsque la naissance a été difficile. Le bébé se retrouve alors avec des tensions inconfortables dans le corps et la tête. Une vérification ostéopathique est nécessaire, voire indispensable surtout lorsque l’accouchement a été difficile. L’ostéopathe aura aussi un rôle préventif voire curatif sur de nombreux maux pouvant toucher le nourrisson tels que les pleurs intenses, un bébé irritable, les coliques, constipation /diarrhées, un trouble de la succion, un sommeil perturbé, des régurgitations et problèmes digestifs ou encore des infections récurrentes (ex : otites, rhinites, sinusites …), asthme, Etc. »

Crédit/source : Agence Dune Consulting